the callisto protocol™ 20221205153257 min
J'ai enfin testé

The Callisto Protocol, un beau jeu déjà vu qui m’a déçu

J’ai toujours été un grand fan de Dead Space, alors un nouveau jeu du même genre, The Callisto Protocol, était forcément attrayant. Les créateurs de Dead Space ont fait en sorte que ce jeu occupe la même place que d’autres successeurs spirituels fantastiques comme The Evil Within, Bayonetta et même Lost Odyssey. Après avoir joué à The Callisto Protocol, il est clair que l’ADN de Dead Space est resté intact, mais tout comme la nouvelle menace du Biophage, il a muté en quelque chose de totalement différent.

Synopsis du jeu

Dans The Callisto Protocol, vous incarnez Jacob Lee, un pilote de transporteur de marchandises qui travaille pour la United Jupiter Company. Sa dernière mission est simple mais lucrative : transporter des marchandises non étiquetées mais volatiles entre les lunes de Jupiter, Europe et Callisto. Son vaisseau est pris en embuscade par un groupe terroriste, ce qui entraîne un crash et son emprisonnement dans une installation construite sur Callisto. Bien entendu, pendant son emprisonnement, Jacob s’échappe de sa cellule lors d’une épidémie d’un agent pathogène inconnu et réalise qu’il doit s’échapper.

Ce qui suit est une histoire qui, ironiquement, n’est surprenante que parce qu’il y a quelques surprises. The Callisto Protocol montre rapidement ses influences, sans aucun doute, mais c’est une véritable occasion manquée de jouer avec les attentes des joueurs et de les divertir dans le déroulement du jeu. Au lieu de cela, The Callisto Protocol offre une histoire de science-fiction dérivée sans vergogne des histoires qui l’ont inspirée – pensez à Alien et Dead Space – avec peu de flair artistique pour l’établir vraiment comme sienne. Cela dit, le The Callisto Protocol est plus ancré dans la réalité que Dead Space. Ceux qui ont trouvé les gigantesques nécromorphes bio-recombinants de l’espace détestables trouveront du réconfort dans la simplicité du The Callisto Protocol.

Comme on peut s’y attendre, le jeu est similaire à Dead Space. Il s’agit d’un thriller largement linéaire et narratif dans lequel Jacob se fraye un chemin dans les installations de Callisto pour tenter de s’échapper. Mais même s’il est clairement inspiré de Dead Space, The Callisto Protocol fait quelques petites choses que vous ne verrez jamais dans un jeu Dead Space, afin de se tailler une place à part. Il y parvient de plusieurs manières : en racontant une histoire plus terre à terre et en gérant la conception des combats et des rencontres.

Comment ça se déroule sur Callisto ?

Le combat dans The Callisto Protocol ne consiste pas à démembrer mais plutôt à frapper fort. En mettant davantage l’accent sur la mêlée, vous passerez beaucoup plus de temps au contact de vos ennemis. Avec une telle concentration sur la mêlée, cela signifie également que vous disposez d’un grand nombre de manœuvres pour esquiver et bloquer les attaques des ennemis qui arrivent. Pour ce faire, il suffit de tenir le stick à gauche ou à droite d’un ennemi lorsqu’il attaque ou de le tenir en arrière pour bloquer. Bien que le jeu insiste sur le fait qu’il n’y a pas d’obligation de timing, il y a eu des moments où une esquive réussie m’a quand même fait subir des dégâts. Il s’agit d’un système cool en pratique, qui procure une sensation agréable lorsque vous le réussissez, mais qui aurait pu être plus cohérent.

the callisto protocol™ 20221207215050 min

Cela s’accorde assez mal avec le fait que, bien que le combat ait un grand poids et soit satisfaisant, les choses commencent à s’effondrer lorsque vous êtes attaqué par plus d’un ennemi. Jacob ne peut pas esquiver plus d’une attaque à la fois, et vous avez peu d’options pour affronter plusieurs ennemis simultanément. Un coup de mêlée lourd peut toucher plusieurs ennemis, mais il est si lent à remonter qu’il est peu pratique au milieu d’une mêlée.

The Callisto Protocol : Difficile ?

Si vous ne lisez pas assez entre les lignes, je vais le dire. The Callisto Protocol est un jeu difficile. Pour l’essentiel, il est stimulant dans la mesure où vous devez gérer efficacement vos ressources lorsque vous vous engagez dans des batailles avec vos ennemis. À certains égards, et c’est la minorité de mon expérience, le défi est tel qu’il peut devenir frustrant. Le système de combat s’effondre lorsqu’on est confronté à plus d’un ennemi et les attaques qui tuent en un seul coup ne peuvent que frustrer les joueurs. En tant que grand fan de jeux d’horreur, je suis habitué à ce genre de défis (et peut-être même les apprécie-t-il), mais pour certains joueurs, ce sera plus frustrant que satisfaisant. Les options d’accessibilité permettront sans doute de remédier à certaines de ces frustrations, notamment l’esquive automatique et la visée verrouillée, mais Callisto peut être un jeu difficile.

Les armes

L’armement dont vous disposez est relativement modeste, offrant aux joueurs des variations sur le pistolet, le fusil à pompe et le fusil d’assaut typiques. Aucune de ces armes n’a vraiment de raison d’être – vous pouvez facilement finir le jeu avec le pistolet que l’on vous donne au début – et c’est une occasion manquée d’avoir un armement simple.

Cela dit, le combat fait un assez bon travail en vous forçant à mélanger les armes, la mêlée et votre pouvoir télékinétique (appelé GRP). Il n’y a pas eu un seul moment dans le jeu où je me suis appuyé sur l’un plus que sur l’autre. Frapper un ennemi en mêlée met en évidence une zone sur l’ennemi, qui inflige de meilleurs dégâts si vous tirez sur ce point rapidement après avoir infligé des dégâts. C’est un système simple qui ne vieillit jamais. Ajoutez à cela la possibilité d’attraper et de projeter les ennemis sur des pièges tels que des pics, des ventilateurs ou des lames rotatives avec votre GRP, et vous obtenez un système de combat assez solide sur lequel The Callisto Protocol se construit.

Les ennemis

C’est dommage que la variété des ennemis soit si faible. La nouvelle menace s’appelle le Biophage, et il n’y a que six ou sept ennemis que vous rencontrerez tout au long du jeu. Ce qui est peut-être encore plus décevant, c’est qu’environ la moitié de ces ennemis se comportent de la même manière, avec simplement un aspect légèrement différent. Des jeux comme Resident Evil 7 ont fait beaucoup avec si peu, que cela peut fonctionner, mais le manque de variété des ennemis dans The Callisto Protocol signifie que la conception des rencontres vers la fin du jeu devient un peu répétitive.

Une fois de plus, certains éléments créatifs font de leur mieux pour garder les choses intéressantes. Le deuxième acte vous encourage à jouer furtivement en raison de la conception des ennemis, qui ressemble davantage aux rencontres que l’on trouve dans des jeux comme The Last Of Us. De même, si vous laissez vos ennemis blessés mais pas morts trop longtemps, vous les verrez muter, mais cela ne fait que les transformer en éponges à balles qui infligent plus de dégâts. Ces deux idées sont géniales, mais j’aurais aimé voir des mutations différentes qui modifient le déroulement du combat d’une autre manière plutôt que de devoir dépenser plus de munitions pour eux.

J’ai précédemment fait référence à The Callisto Protocol comme étant un thriller. Si je devais décider à quel point un jeu comme The Callisto Protocol est effrayant, je le rapprocherais de jeux comme Dead Space 3 ou Resident Evil 4. C’est une expérience tendue qui vous envoie constamment des objets, mais qui n’atteint jamais les sommets de terreur des jeux comme les deux premiers Dead Space ou même Resident Evil 7. The Callisto Protocol est un jeu bruyant, qui vous envoie constamment de la musique et des sons bruyants, au point de ne pas vous laisser le temps de créer une tension. Un tel niveau sonore nuit à l’efficacité de la peur, mais cela ne veut pas dire qu’il ne s’agit pas d’une expérience tendue.

Le jeu vous propose quelques chemins « optionnels » qui étoffent l’histoire et vous récompensent avec du butin supplémentaire, mais vous pouvez voir tout ce que le jeu offre en une seule partie. Il n’y a pas d’éléments à débloquer, malheureusement, et le mode « New Game Plus » sera disponible plus tard. Ainsi, même si le jeu manque de possibilités de rejouer, je ne me suis jamais senti lésé par l’expérience que The Callisto Protocol m’a procurée « dès le départ ».

Quand on commence à penser à la présentation de Callisto, les choses se compliquent un peu plus. C’est le premier jeu dans lequel j’ai eu du mal à choisir dans quel mode jouer. Une chose est sûre, cependant, c’est que les valeurs de production crèvent le plafond. Chaque scène est si bien réalisée qu’elle n’a rien à envier à des jeux comme Dead Space ou même les récents jeux God of War.

the callisto protocol™ 20221212114937 min

On notera cependant la présence de temps de chargement dissimulés comme la plupart des jeux modernes actuels. Ascenseur, passage étroit, voici ce qu’il vous attend pour profiter de charger la prochaine zone.

Graphiquement, ça donne quoi ?

Il est plus difficile de déterminer si vous souhaitez jouer à ce jeu en mode performance ou en mode résolution. L’option 60fps est fantastique et fonctionne à merveille après la mise à jour. Mais elle se fait au prix d’une réduction des effets de lumière, ce qui est un compromis assez important dans un jeu aussi atmosphérique que celui-ci. Quel que soit votre choix, The Callisto Protocol est un jeu d’une grande beauté. Les personnages sont bien détaillés, les lieux sont magnifiquement réalisés et l’atmosphère est absolument parfaite.

Les dialogues, on en parle ?

J’ai lancé ma première partie en français, sous-titré en français. Quelle erreur n’ai-je pas faite ici… Si au départ, on n’y voit que du feu, la synchronisation labiale se barre en vacances au bout de 20 minutes. J’ai eu cette sensation d’être en 2005, avoir un film obtenu de manière non conventionnelle, avec des lèvres qui bougent et un son qui sort 5 à 10 secondes après. Sur le jeu, c’est ce qu’il se passe. De plus, il arrive que par moment, les personnages parlent en allemand, en anglais… Bref, un vrai n’importe quoi. Je vous recommande donc de jouer en anglais sous-titré en français.

The Callisto Protocol, un beau jeu déjà vu qui m'a déçu

Résumé

J’ai vraiment eu du mal à rentrer dans le jeu et sans vous le cacher, cela a été un certain supplice d’aller au bout. J’avais hâte de le terminer pour passer à autre chose. The Callisto Protocol ne réinvente pas la roue, mais offre tout de même une expérience angoissante du début à la fin, même si elle est dépourvue de surprises. Je pense que tout fan d’horreur ou même de jeux d’action qui se respecte se doit de l’essayer.

La note
7/10
7/10
Envoi
User Review
0/10 (0 votes)
0/10
Comments Rating 0/10 (0 reviews)

Pour

  • DualSense pas mal / haut parleur utilise
  • Graphiquement très beau
  • Ambiance pesante & réussie

Contre

  • Histoire lambda
  • Très proche de Dead Space
  • Lenteur du personnage
  • Esquive non adaptée
  • Synchronisation labiale dans les choux
  • Temps de chargement cachés

One Response

  1. PitivieR 23 décembre 2022

Leave a Reply

Envoi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

J'ai enfin testé

Test – The Callisto Protocol par Pitivier

J'ai enfin testé

Tinykin – Une pépite colorée et rafraîchissante