J'ai enfin testé

Resident Evil 4 Remake – Une splendide réécriture

J’avais joué au premier Resident Evil 4, sorti en 2005 et j’en avais un lointain souvenir. Certains passages sont restés dans ma mémoire tout de même comme notamment la rencontre avec les Regeneradores.

Je tiens à remercier Capcom de m’avoir permis de tester le jeu.

Bonne lecture.

L’histoire

L’histoire de RE4 se déroule quelques années après les événements de RE2. Si vous n’avez pas joué à RE2, ce n’est pas grave, car il y a un récap rapide dès que vous lancez le jeu. De plus, Leon est presque aussi inconscient qu’un nouveau joueur face aux villageois zombies qui l’attaquent. Il reconnaît cependant des personnages qui ont fait leur apparition dans RE2 Remake, ce qui peut laisser les nouveaux venus un peu perplexes, mais rien qui puisse rompre l’immersion. Les nouveaux joueurs pourront s’identifier à l’histoire assez facilement, tandis que les vétérans de la franchise auront plus qu’assez d’informations pour s’y intéresser.

L’histoire du jeu est assez simple : il s’agit de sauver la fille du président dans un village espagnol fictif. Mais comme dans tous les Resident Evil, un virus a transformé les habitants en zombies, le méchant a une arrière-pensée et vous rencontrerez des visages nouveaux et familiers au cours de votre périple.

L’histoire est parsemée d’anecdotes grivoises que les personnages lancent à tout bout de champ et elle est assez crédible, comme un film d’action de série B, ce qui vous fera sourire et rendra l’expérience globale très amusante.

La jouabilité

Ce RE4 Remake a été repensé tout en gardant le magnifique socle de base. Lors de sa sortie, il a été assez décrié comme étant un jeu d’action plus qu’un jeu type survival horror. Après les sorties de RE7, Resident Evil Village mais également les RE2 et RE3 remake, on pouvait s’attendre à avoir un remake de qualité. Le côté « action » a été largement conservé avec des phases « d’arène » où des vagues d’ennemis vous tombent dessus. Cependant, dans ce remake, des phases « horrifiques » ont été ajoutées permettant aux joueurs aguerris d’être surpris malgré leur connaissance du jeu historique.

RE7 était truffé de jump scares et de moments véritablement terrifiants, ce qui en faisait l’un des jeux les plus effrayants auxquels j’ai jamais joué, même du point de vue du gameplay. Resident Evil 4 Remake possède suffisamment d’armes, de munitions et de scènes d’action tout en limitant les jump scares au minimum et c’est tant mieux car le gameplay de Resident Evil 4 Remake est très amusant.

Tout comme dans le récent Dead Space Remake, vous pouvez marcher et tirer en même temps, ce qui vous donne une grande flexibilité. Les ennemis du jeu sont également très variés : des villageois zombies ordinaires, des villageois dont la tête explose et libère des tentacules qui vous attaquent, des chiens zombies et même des personnages aveugles ressemblant à des carcajous qui nécessitent une approche plus furtive. Il existe d’autres types d’ennemis et de boss que je ne dévoilerai pas ici.

Leon dispose d’un arsenal d’armes allant de l’arme de poing à la mitrailleuse, en passant par le fusil, le fusil de chasse, les grenades et bien plus encore. Mais son arme la plus polyvalente est sans aucun doute son couteau. Il peut parer presque toutes les attaques d’une simple pression sur le bouton de blocage et constitue l’arme de prédilection pour abattre rapidement les ennemis lorsqu’ils sont étourdis ou lorsque vous êtes en mode furtif. Il n’est donc pas étonnant que les développeurs aient donné au couteau une durabilité qui ne peut être réparée qu’au moment du tir. Utilisez donc le couteau à bon escient, car il est également utile pour se sortir de situations délicates lorsqu’un zombie vous attrape.

La gestion de la malette est de retour. Vos talents de joueur de Tetris seront mis à rude d’épreuve.

resident evil 4 20230406215442 min

Pour ce qui est du reste du gameplay, on retrouve la formule éprouvée de Resident Evil. Chaque zone est une sorte de hub avec des éléments de type Metroidvania – vous devez trouver la bonne clé pour ouvrir la bonne porte afin de progresser. Le jeu est également parsemé d’énigmes, dont certaines sont de véritables casse-têtes.

Les quêtes secondaires, sous forme de notes bleues affichées un peu partout dans le monde, sont une nouveauté de la franchise. Il peut s’agir simplement de détruire tous les charmes bleus qui traînent dans une zone, d’éliminer les rats d’une pièce ou de trouver un œuf d’or – vous voyez ce que je veux dire. Elles constituent une distraction bienvenue et motivent les joueurs à explorer les lieux de manière plus approfondie.

Dans l’ensemble, le gameplay est très amusant, captivant et vaut vraiment la peine d’être joué une deuxième fois dans le New Game Plus.

Graphisme et Ambiance sonore

Visuellement, le jeu est extrêmement beau ! Il dispose d’un mode performance (visant un taux de rafraîchissement plus élevé) et d’un mode résolution (visant une résolution plus élevée), ainsi que d’options pour le Ray-tracing et d’un nouveau réglage pour des cheveux plus réalistes. J’ai préféré le mode performance avec le Ray-tracing et les nouveaux effets de cheveux désactivés. Bien que l’image puisse sembler légèrement molle et que certaines textures soient de faible résolution, cela n’apparaît qu’en y regardant de plus près. Pendant la majeure partie de mon périple, je n’ai pas eu l’impression que le jeu présentait des lacunes sur le plan visuel.

Des grottes sombres au château que vous explorez, en passant par le lac où vous vous promenez en bateau, le jeu propose des lieux variés, chacun avec sa propre ambiance, et c’est un régal de les explorer.

Là où le jeu mérite une mention spéciale, c’est au niveau du design sonore. L’interprétation vocale des acteurs est de premier ordre, en particulier celle de Leon et de ses plaisanteries. Les développeurs ont fait bon usage du haut-parleur de la manette DualSense de la PS5. Les conversations radio proviennent des haut-parleurs de la manette avec des effets statiques, les voix de certaines scènes sont représentées uniquement par le haut-parleur de la manette tandis que ma barre de son diffuse la musique de fond – le niveau d’immersion est très bon.

Même la musique de fond mérite une mention spéciale, car le jeu sait quand éteindre le son et vous laisse écouter les sons naturels qui vous entourent, vous donnant ainsi un sentiment de solitude absolue. Il va sans dire que si vous disposez d’une bonne barre de son, les coups et les bruits sourds de vos armes vous sembleront encore plus immersifs.

Retrouvez ma découverte du château de Salazar :

Au final, ça vaut quoi ce remake ?

Dans l’ensemble, Resident Evil 4 Remake est un fantastique jeu d’action-aventure et d’horreur avec une valeur de rejouabilité pour ceux qui veulent expérimenter de nouvelles armes ou simplement débloquer tout ce que le jeu a à offrir. Il est superbe sur la PS5, possède un design sonore immersif et est une aventure dont vous vous souviendrez longtemps après le générique de fin.

La note
9/10
9/10
Envoi
User Review
0/10 (0 votes)
0/10
Comments Rating 0/10 (0 reviews)

Pour

  • Une jouabilité lourde mais fidèle à l’époque
  • Une bonne révision de l’histoire
  • Excellente conception audio
  • Environnements visuellement diversifiés
  • Des zones nouvelles permettant une redécouverte

Contre

  • Quelques problèmes de texture ici et là

Répondre

Envoi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.