sifu 20220530115559 min
J'ai enfin testé

Sifu – Une vraie baffe indé qui reste dans mon esprit

Sifu ne fait pas dans la dentelle avec son approche rafraîchissante du genre roguelike. Avec ses combats serrés et sa conception inventive des niveaux, Sifu offre l’une des meilleures expériences d’arts martiaux que l’on ait pu vivre dans un jeu vidéo depuis des années, même avec sa difficulté éprouvante.

sifu 20220530114800 min

Sifu commence par un protagoniste anonyme qui assiste au meurtre de son père par un groupe d’étudiants déshonorés. Après une intro sympa présentée comme un montage d’entraînement, votre héros de Kung-Fu devenu adulte se lance dans une histoire de vengeance en jurant de tuer le gang qui a assassiné son père des années auparavant. L’histoire générale est assez générique, mais grâce aux informations cachées dans chaque carte, il est facile de se plonger dans l’univers en explorant le monde criminel où se cachent vos ennemis.

Mais c’est le système unique de roguelike de Sifu qui le distingue vraiment de ses contemporains. Plutôt que de mourir après une défaite, votre protagoniste se réveille un an plus vieux, commençant comme un champion de combat de 20 ans, et continuant jusqu’à une dernière vie à l’âge mûr de 70 ans. Plusieurs « morts » d’affilée vous font vieillir plus vite, mais le fait d’éliminer des ennemis réduit le nombre d’années que vous perdez en cas de défaite. Il est impératif de rester jeune le plus longtemps possible, car chaque zone doit être nettoyée en une seule vie. Si vous atteignez cette dernière vie à 70 ans et que vous mourez, les boss survivants échapperont à leur sort, ce qui signifie que vous devrez recommencer depuis le début. Autre détail sympathique, à mesure que vous vieillissez, votre réserve d’endurance diminue mais votre personnage inflige davantage de dégâts, ce qui reflète le fait que le protagoniste subit le processus de vieillissement tout en renforçant sa position de champion d’arts martiaux.

Le vieillissement n’est pas que négatif, car il vous permet également d’échanger des points d’expérience bien mérités, débloquant de nouveaux mouvements et de nouvelles statistiques qui facilitent les passages. Certaines de ces améliorations ne sont pas immédiatement perceptibles, comme des changements mineurs de statistiques, mais certains des mouvements déblocables les plus impressionnants – et les plus chers – deviennent presque nécessaires, en particulier dans les derniers combats. La possibilité d’attraper les armes ennemies en plein vol, par exemple, peut faire la différence entre une mort facile et une contre-attaque impressionnante si elle est bien programmée. De même, le combo mortel « Pluie de coup » peut mettre un ennemi hors d’état de nuire pendant les quelques secondes vitales qu’il vous faut pour prendre le dessus. Si, par défaut, ces éléments se débloquent à chaque manche, nombre d’entre eux peuvent être débloqués de manière permanente moyennant un prix élevé, ce qui vous permettra de faire pencher la balance en votre faveur lors de vos prochaines manches.

Et vous aurez besoin de toute l’aide possible. Sifu est difficile, et le succès est vraiment un mélange d’essais, d’erreurs, et plus qu’une pincée de chance. Il est possible de devenir bon à Sifu, et ceux qui ont l’habitude de réussir des combos dans les anciens beat-’em-ups trouveront une grande partie de Sifu facile à comprendre, mais le maîtriser demandera des heures de pratique. Une grande partie du combat consiste à appuyer sur deux boutons pour enchaîner les attaques, le reste de la manette étant réservé à l’esquive et au blocage. Le reste de la manette est réservé à l’esquive et au blocage. C’est un jeu incroyablement rapide, et avec plusieurs assaillants autour de vous, Sifu peut parfois vous dépasser. Après un rapide rétablissement, de multiples coups de poing sont portés par un combattant au pied vif, tandis qu’un fantassin lourdement bâti menace de vous projeter à travers la pièce si vous ne roulez pas à temps.

Avec pour toutes ces rencontres fatigantes, ce rythme intense fonctionne vraiment pour Sifu, et avec un peu de persévérance, j’ai découvert que je maîtrisais (en quelque sorte) l’art du Kung-Fu rapide. J’avais l’impression de participer à un film de Jackie Chan ou de Bruce Lee, et ces batailles à l’octane ont permis aux quelque 15 heures de jeu de rester fraîches et captivantes.

Les cinq environnements dans lesquels évoluent vos protagonistes regorgent de trucs astucieux pour vous aider à combattre le flot incessant de méchants. Les murs peuvent être enjambés, les ennemis peuvent être écrasés contre des tables et jetés en bas, et les battes, bâtons et bouteilles peuvent être ramassés et utilisés pour contrôler la foule. Bien que ces dangers environnementaux puissent, naturellement, être utilisés contre vous, réussir à enchaîner une attaque combo puis à lancer un ennemi dans un buffet est incroyablement habile et, surtout, satisfaisant.

Et si cinq environnements peuvent sembler légers en termes de contenu, ils sont tous dotés de chemins cachés, d’itinéraires alternatifs et de leurs propres thèmes, ce qui en fait un plaisir à explorer. Les zones présentent également des éléments de décor exceptionnels, comme une première scène qui fait tourner l’écran sur le côté, vous obligeant à massacrer une série d’ennemis dans les limites étroites d’un couloir. Une autre scène sur la piste de danse vous permet d’éliminer une bande de clubbers en colère, tandis que la batterie et la basse résonnent en arrière-plan. Encore une fois, on a l’impression d’avoir été arraché à l’écran d’un film de Kung-Fu abrasif et, honnêtement, cela fonctionne vraiment, vraiment bien.

La simplicité du combat de Sifu est renforcée par un compteur de concentration qui s’accumule après des rencontres réussies, vous permettant de réaliser des mouvements de plus en plus impressionnants. Une rapide scène au ralenti vous permet d’effectuer un balayage mortel du pied ou un coup de poing étourdissant dans l’œil, et ces mouvements extra puissants peuvent faire la différence entre la vie et la mort, surtout pendant les combats de boss.

Le but ultime de Sifu est de traquer les ennemis jurés des protagonistes, mais les trouver conduit à des combats intenses avec les ennemis les plus puissants du jeu. Les cinq chefs du gang qui a tué votre père ont tous leur propre style, du « PDG » manchot et manieur de corde noire à « l’Artiste » et son bâton mortel, mais surtout, ils offrent tous un combat intense et unique qui représente parfaitement tout ce qui rend Sifu si fascinant. Il est impératif d’utiliser toutes les tactiques que vous avez acquises au cours de chaque niveau, et d’apprendre comment chaque boss se déplace et agit pour le vaincre.

sifu 20220928224524 min

Et vraiment, c’est le plaisir simple de Sifu. Ce n’est pas un processus facile pour arriver à la fin, et ce n’est pas toujours juste, mais c’est absolument satisfaisant et excitant. Réussir enfin un combo difficile ou gagner une poignée d’années vitales dans une manche vous incite à améliorer vos performances ailleurs dans le jeu et la bataille finale, vertigineusement excitante, après plusieurs manches ratées, est l’une des plus belles réussites du jeu.

Comme dans les meilleurs jeux PS5, Sifu exploite pleinement le délicieux retour haptique de la Dualsense, et vous pouvez sentir chaque coup de poing, chaque coup de pied et chaque claquement de doigt pendant que vous vous frayez un chemin dans le centre de la Chine. La légère résistance des gâchettes pendant un combat, le bruit de la pluie qui fait doucement gronder la manette pendant que vous vous déplacez dans les rues – c’est un bel exemple du Dualsense utilisé à son plein potentiel. Le jeu tourne bien sur la PS5, mais cela vaut la peine de sacrifier un peu de puissance graphique pour bénéficier de la douceur du mode performance.

Les mises à jour apportées à Sifu ont permis d’ouvrir le jeu à un plus grand nombre de joueur. Un nouveau mode Arène cet hiver arrivera cet hiver. Parmi les apports des mises à jour, un mode « élève » permettant de réduire la difficulté des combats (mais qui reste complexe tout de même) mais également le retrait du principe d’année qui se cumule lors de vos nombreuses morts.

Mon avis final sur Sifu

Avec l’une des meilleures expériences solo depuis des années et une jouabilité parmi les plus précises jamais vues dans un beat-’em-up, Sifu est l’une des aventures les plus passionnantes proposées sur la PS5. Foncez acheter votre exemplaire de Sifu

La note
9.5/10
9.5/10
Envoi
User Review
9/10 (2 votes)
0/10
Comments Rating 0/10 (0 reviews)

Pour

  • Prise en compte de la DualSense
  • Histoire intéressante
  • Environnement varié
  • Prise en main assez simple
  • Difficulté qui peut être adaptée

Contre

  • Des combos qui se font qu’avec 2 boutons. 

Leave a Reply

Envoi

1 × 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.